© Dossiersmarine2 - Copyright 2005-2022- Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III - Documents
Histoire L’aventure mexicaine : les convois
L'aventure mexicaine : les convois Nous reproduisons ici la liste des convois expédiés par Napoléon III vers le Mexique de 1861 à 1863, puis vers la France en 1867 montrant les efforts colossaux que notre armée a du déployer durant cette période. Ces tableaux sont reproduits à partir du livre de G. Niox "L'expédition du Mexique", paru 1874. Notre ami Patrice Guyaux a bien voulu établir ce fort long tableau.
Panorama de la baie de Veracruz après le coup de vent du nord du 30 octobre 1862 (croquis du Lt Brunet )- (coll. priv. Patrice Guyaux) - cette vue est aussi parue dans le Monde Illustré du 15-12-1862 - 1. liste des convois expédiés de France lors de l'Expédition du Mexique
3. La situation de la Marine en août 1862 extrait du journal «La Presse» du 9 août 1862 S'il faut en croire le Constitutionnel, des bruits répandus dans la garnison de Paris, et qui ont pris une certaine consistance, annoncent que deux bataillons de grenadiers, trois bataillons de voltigeurs, un bataillon de zouave et une batterie d'artillerie de la garde impériale sont désignés pour prendre part à l'expédition du Mexique. Nous ne savons pas si ces bruits sont fondés. Une correspondance de Toulon adressée au Messager du Midi, en date d'avant-hier, confirme le départ des 1,485 hommes du 85e de ligne, qui, à bord du Cacique, se rendent à Civita-Vecchia. Le 7, l'autorité maritime du port de Toulon a reçu l'état de répartition des troupes qui doivent être embarquées pour le- Mexique sur la flotte de transport réunie à Toulon. Cet état présente un effectif de trois généraux MM.Bazaine, de Castagny et Neigrë 299 officiers, 8,787 sous-officiers et soldats, 1,248 chevaux et 72 voitures. L'embarquement des troupes aura lieu à TouIon, à Alger et à Oran. On cite parmi les bâtiments qui doivent participer à l'expédition les transports à vapeur écuries l'Aube, attendu du Sénégal, et l'Ardèche, venant de Rochefort. Le transport à vapeur la Moselle, commandé par le lieutenant de vaisseau Ravel, parti de Toulon le 14 juillet, a mouillé sur rade de Ténériffe le 23. Deux jours après, ce navire, qui porte 1,400 tonneaux de vivres et de liquides à notre corps expéditionnaire du Mexique, a appareillé pour se rendre à la Vera-Gruz, en touchant à la Martinique. Les chantiers de construction de la Seyne ont commencé à livrer à la marine les premières des huit canonnières en fer commandées par l'Etat pour le service de la Cochinchine. Ces petits navires, d'un type tout à fait perfectionné, peuvent se monter et se démonter en trente heures. Les machines sont de la force de vingt chevaux, et l'artillerie se compose d'une pièces de 12 rayée, en bronze nouveau modèle de guerre). Le plus grand mouvement règne dans le port de Cherbourg. On y attend, comme nous l'avons dit 232 officiers, 7,979 sous-officiers et soldats, 1,296 chevaux et 175 voitures pour l'expédition du Mexique. Ce personnel sera rembarqué sur les vaisseaux l'Ulm et le Tourville et le transport-écurie le Jura, déjà sur rade ou dans le port, et les vaisseaux le Breslaw, le Duquesne, le Tilsitt, la Ville-de-Lyon et la Ville-de-Bordeaux, et les transports- écurie l'Allier et l'Eure, qui soHt attendus incessamment des ports de Brest, Lorient et Rochefort. Suivant le journal la Vigie de Cherbourg, le Jura doit prendre la mer le 14 août, et le Tourville devra être disposé pour recevoir M. le général de brigade Berthier. On dit que la Dryade ne tardera pas à prendre armement pour le Mexique.–